Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La Mérule

La mérule est un champignon lignivore qui se nourrit de la cellulose du bois. Elle se présente sous la forme d'une masse molle, visqueuse, de un à deux centimètres d’épaisseur et de couleur rouge brun.
La mérule se manifeste par l'apparition d'une substance semblable à de l’ouate épaisse et blanche ou à une toile d’araignée qui vire ensuite au gris.
Elle se développe très rapidement :les filaments gris argenté du mycélium d'un diamètre de 6 à 8 mm peuvent aller jusqu’à plusieurs mètres de longueur. Ils s'insinuent au cœur du bois et peuvent même traverser la maçonnerie.

Elle s’attaque aux charpentes et aux boiseries tels que les escaliers, les plafonds, les planchers …

Les conditions de développement :
>>> le taux d'humidité du bois (à partir de 22 %), l'humidité optimale est aux alentours de 35 %, le développement s'arrête à 40 %
>>> la température entre 20 et 26 °C, la mérule ne résiste cependant pas aux hautes températures ;
>>> une atmosphère confinée, l'obscurité ;
>>> vapeurs d'ammoniaque (lieux d'aisance).
Autrement dit, un bâtiment sain ,clos, couvert, ventilé, etc. et entretenu sans fuites de plomberie est à l'abri de la mérule.

Les dégâts :
Les bois nus deviennent brunâtres, s'effritent et partent en morceaux en raison de la destruction de la cellulose. Les bois peints se boursouflent puis se craquellent. Les ramifications peuvent traverser les joints de ciment, les briques poreuses et abîmer ainsi les murs. Elle peut même traverser la maçonnerie.

>>> Elle engendre d’importants dégâts sur la structure ligneuse de votre bâtiment.

 

Pour tous les textes et produits présentés sur ce site : Copyright Omhéga 2007 / 2010 Tous droits d'auteur des contenus réservés.
Sauf autorisation formelle écrite et préalable, la reproduction ainsi que toutes utilisations des textes, illustrations et produits autres que la consultation individuelle et privée sont interdites.